English français

Accueil > Analyses vétérinaires > Tests PCR Scanelis > Chats > FeLV

Analyse quantitative de la forme virale et provirale du virus de la leucose féline, Feline Leukemia Virus (FeLV) chez le chat ou les autres félidés (tigre, lion, panthère...).
Permet de détecter des infections latentes ou actives.

Indications du test

Animaux symptomatiques

- Diagnostic d’une infection à FeLV à l’origine de signes cliniques variés (anémie, infections récidivantes, lymhomes, ...) en particulier dans les formes localisées (stomatites) ou tumorales.
- Contrôle des animaux détectés positifs par les tests immunologiques
- Suivi de la charge virale et/ou provirale sanguine (test sur demande, nous consulter)

Animaux asymptomatiques

- Phase précoce de l’infection (contact récent)
- Contrôle prévaccinal
- Confirmation d’un résultat positif ou douteux en test immunologique (test rapide ou réalisé en laboratoire)
La PCR permet de détecter les formes latentes de l’infection pendant lesquelles les tests immunologiques sont négatifs

Quel que soit le statut clinique de l’animal

- Confirmation des tests immunologiques douteux

Caractéristiques du test

  • RT-PCR en temps réel : amplification de l’ARN et de l’ADN viral
    Détection du provirus (génome du virus intégré dans le génome du chat, essentiel dans le cycle de réplication des rétrovirus) et du virus libre (traduit une réplication virale)
  • Seuil de détection
  • Analyse quantitative (sur demande, nous consulter)

Prélèvements à réaliser

  • Sang (EDTA)
  • Sang (EDTA) et cellules oropharyngées (cytobrosse ou écouvillon sec) en cas de symptômes buccaux (stomatite, gingivite, …)
  • LCR ou humeur aqueuse pour les formes nerveuses /oculaires (uvéites) (et éventuellement sang sur EDTA)
  • Tissu tumoral, organes, noeuds lymphatiques… (non fixés)

Interprétation du résultat

  • Résultat négatif : absence d’infection par le FeLV ou charge virale dans l’échantillon inférieure au seuil de détection du test. Permet d’exclure l’étiologie de leucose sur un animal symptomatique.
  • Résultat positif : l’animal est infecté par le FeLV (l’infection peut éventuellement être latente)
    Certains animaux positifs faibles peuvent se révéler négatifs sur une analyse ultérieure. Il est cependant peu probable qu’ils se soient débarassés de la forme intégrée du virus (provirus). Il est conseillé de suivre régulièrement ces animaux pour vérifier l’évolution de leur statut (infection latente/active, évolution de la charge virale...).
Plus d’infos sur la prévalence des rétrovirus félins